Aujourd'hui, je suis malade, un bon rhume, je me suis fait greffer un mouchoir au nez... Alors pas de grosse bidouille aujourd'hui, j'en ai juste profité pour vérifier où en étaient mes semis et mes boutures, mes belles au bois dormant !

20130216_163407

Mes akebia, qui avaient commencé à germer et à bien pousser, ont eu un coup de chaud il y a quelques jours, je n'ai pas compris ce qui c'était passé :( je suis rentrée un soir, et la moitié était grillée sur place, snif... donc j'ai décidé de mettre les 3 plus vaillantes et grosses, et 3 plus petites, dans des godets individuels, 100% récup' de boites d'oeufs en carton recyclé. Idem pour mon mini champ d'heuchères, je suis aller en prélever 6 belles pousses, en espérant qu'elles supportent cet épisode de racines à l'air. Je sais que c'est vraiment pas le top pour une petite pousse, c'est même généralement assez fatal, mais on verra ce que ça donne, j'expérimente ! et enfin, les 6 feuilles coupées de violettes du Cap qui ont survécu sur les 9 ont été aussi replacées dans des godets individuels. Sur la photo ce sont les 3 boites d'oeufs du bas. 

A gauche, mon avocatier, planté fin 2012, qui se porte comme un charme, et qui adore quand je lui vaporise de l'eau de source (oui oui ! il me l'a dit !).

Au dessus, près de la fenêtre, dans la grosse caissette noire, mon mini champ d'heuchères, avec encore quelques akebia qui sortent le bout du nez !

A droite des heuchères, une tentative désespérée de bouture : un diffenbachia. Il s'agit d'un morceau de la plante que j'ai au bureau, qui a d'abord été attaquée par des araignées rouges, puis a perdu toutes ses feuilles sans raison connue, et dernièrement une des tiges a commencé à pourrir au ras de la terre. J'ai récupérer le haut de la tige, proprement coupée, pour voir si ça peut reprendre. J'ai lu qu'il fallait la poser à l'horizontal sur de la terre et du sable. J'avais déjà multiplié un autre diffenbachia en mettant simplement les tiges dans l'eau, mais étant donné que ce n'est pas vraiment la saison des boutures, et que cette tige a déjà souffert d'un début de pourrissement, j'avais peur que la mettre dans l'eau ne fasse que l'achever. Pour le moment elle a cicatrisé, le bourgeon, sans grand surprise, se fane, mais le reste de la tige à l'air de supporter le choc.

A droite encore, une grosse déception ! il y avait ici les feuilles de violettes du Cap que j'ai relogées, et surtout des graines d'adenium qui ne sont pas sorties. Je les ai retrouvées dans la terre, certaines semblent foutues, mais je les laisse en attendant.

Et enfin en dernier à droite, toujours filmé, la caissette qui contient mes trois grosses graines de cycas, du goji et contenait les graines de frangipanier. Ces dernières ont sérieusement commencé à pourrir à cause de l'humidité, j'ai tenté de les mettre dans un substrat moins humide, mais trop tard... le goji ne donne aucun signe de vie malheureusement. Et les graines de cycas, pas plus, à part une dont la coque a commencé à craquer d'un côté ! bon signe !

Alors de ces semis, j'ai tiré une première leçon un peu amère, mais qui servira sûrement par la suite : il ne faut pas mettre dans la même caissettes des graines différentes. Mes frangipanier ont pourri à cause de l'humidité, mais celle-ci était indispensable aux cycas. De la même façon, mes adenium ont succombé au profit des boutures de violette du Cap. Donc la prochaine fois, je ferai une caissette par espèce pour être sure de pouvoir correctement adapter la température et l'humidité. Pour la température, je pense qu'il fait encore un peu trop froid. J'ai mis un thermomètre sous un pot pour suivre l'évolution, à proximité du radiateur on est qu'à 19-20°C, alors que les cycas ont besoin de près de 30°C. Malheureusement si je les mets sur le radiateur, on approche les 36°C, ça pourrait leur être fatal... J'espère donc juste que lorsqu'elles germeront, les températures ce seront radoucies !

Et sinon, une bonne nouvelle pour la fin : j'avais ramassé plusieurs fruits d'akebia, et les graines qui ont germé faisaient partie de mon premier test. J'avais encore deux fruits que j'ai laissés dehors dans une jardinière, pour qu'ils subissent une baisse de température, si jamais le premier test échouait. Je suis allée vérifier aujourd'hui leur état : un fruit était ouvert et a séché pendant l'hiver, l'autre est resté fermé, et a commencé à moisir à l'extérieur avant de se sécher. Mais dans les deux fruits, les graines ont l'air en bon état ! peut-être plus propre dans celui qui s'est asséché, mais toutes les graines sont bien luisantes. Je vais donc pouvoir faire une deuxième fournée !

20130216_163448